Autonomie alimentaire

[Autonomie alimentaire] 2019

P4120702.jpg

Cette ennemie des spéculateurs et pollueurs de tous poils,
cette moquerie sans doute jalouse mais très certainement imbécile de ceux en monoculture intensive chimique qui répètent que tu ne produirais rien parce que - notamment - ta "bonne- femme" partage des recettes, cuisine vos productions et les mange (lol)...

Cet acte politique, écologique, éducatif, cognitif et humain majeur !

Cette année, je considère mon potager plutôt raté (de ma faute, pas pu tout faire et année compliquée) . Et pourtant. Rien ne "maîtriser" ce n'est pas ne rien manger...

" Mettre au pas Dame Nature" ? Mais elle s'en tape, elle, elle produit toute seule ! Elle n'a pas besoin de toi, mais toi tu as nécessité d'elle !

Pas un jour sans glaner ça et là de quoi se régaler extra frais et de saison... sauvage ou cultivé, parfois et souvent complètement gratis.

C'est franchement le pied. ça ne fait pas pareil quand tu achètes... plus facile, dans l'acte d'achat, mais si savoureux dans l'acte de mangeur lorsque tu es semeur, planteur, cueilleur... le plaisir est multiplié. Il doit être spirituel. Se sentir lié et relié, reliant.

Ce midi, petites patates charlottes du jardin, de celles retrouvées en terre lors du nettoyage de Tom, avec de l'ail des ours des marais, récolté dans les bois et congelé au printemps...une tuerie de saveurs et de papilles !

Récolte de la fin des plants de tomates - y compris abîmées et grignotées par limaces et autres cagouilles gourmandes - 5 pots de conserves, rien ne se perd !

Et puis il va bien falloir éplucher cette rhubarbe, la cuire, la conserver.... ramasser les noix, trier celles de l'année dernière...

Les belles feuilles vertes des blettes s'extasient offrant leur verdure à qui veut bien les transformer en tourte délicieuse.

La menthe pullule et colonise (merci Margaux Bounine-Cabalé ! A chaque fois je pense à toi, mdr, merci pour ton attentat de semis ou plantation sauvage en lousdé)

Mettre en terre tous les noyaux de pêches. Des dizaines d'arbres à venir... qui dans 4 ans eux-mêmes donneront des plateaux de fruits subtils, raffinés en bouche, parfumés jusqu'à l'extase !

Croquer quelques salades sauvages telles que le pourpier ou le plantain... renifler des parfums épars, des effluves changeantes selon les heures, la météo, la saison... sentir sous la voûte plantaire les rythmes de la Terre qui t'expédient aux confins de la voûte céleste...

Toute la vie, gourmande, infiniment puissante et simple, EST ici et maintenant, entre ta fourche et ta fourchette...

Et ça....c'est une condition universelle au bonheur.



15/11/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres