Grain à moudre au programme ! L'affiche de Mme Gnon. #Stéphanie Muzard #Sablonceaux municipales

bâtissons-l'avenir-ensemble-avec-Mme-GNON.jpg
[Ma petite poésie du soir, culturelle]
 
Constat électoral (espions, lisez bien entre les lignes !) :
 
je vais avoir du grain à moudre.... quand je lis le ramassis de copiés-collés sans consistance d'un "programme" fourre tout avec clientélisme caricatural mélangé à des idées largement inspirées de ceux qui se remuent les méninges et le fion, où le beurre côtoie la crémière sans avoir aucun échantillon de lactose sur lui...ni bio, sans ni goût ni gougnasse limite, je dirais, frôlant avec de la vaseline, qui comme chacun sait, est pétrochimique et de synthèse...
 
Le pire sur ce que j'ai lu :
complètement incohérent et contradictoire, confinant même jusqu'au miracle et à la magie, un petit air de mère Noël... avec des cadeaux pleins la "hôte" en passant par la cheminée. Mais plus c'est gros, plus ça passe (Enfin, ça dépend de l'anus qu'on a en tant qu'électeur et si on se pose la question de savoir diantre pour quelles raisons tout ce qui est écrit n'est qu'écrits, promesses et jamais été réalisés et n'a jamais été un mode de fonctionnement).
Ce qui est pratique c'est que dans le vert, il y a toutes les nuances : du bleu vert ou vert kaki.
 
ça tombe bien, le pain bio avec du blé paysan bio local : je sais faire. Et sans biens immobiliers à négocier.
Pas besoin de boutique ni de four commun'anal.
Je ne sais pas l'origine de l'expression "avoir mangé son pain blanc" mais elle me semble appropriée à la situation.
Nous voilà avec du pain bien rassis et sur la planche !
C'est quand même dingue la quantité de choses à faire ou promises, qui n'ont jamais été faites en 12 ans de mandat avec- pour comble-tout le contraire dans les actes.
Hier comme demain. Aucune espérance si ce n'est le rance sans espoirs.
Quand on n'a rien compris, qu'on n'a pas changé de paradigme, et qu'on n'a pas le logiciel : ben on ne l'a pas et on continue à prendre les gens pour des imbéciles !
 
ça peut marcher, qui sait ? En maniant l'intérêt à des fins personnelles, tout arrive, surtout le pire.
 
Par contre je tiens à signaler certaines choses faites ( ou peut-être en cours ?) sont illégales ou frôlent avec les législations en vigueur.
 
Il suffit juste de se pencher sur les dossiers qui vont bien.
Et l'existence même du collectif de citoyens, d'élus, d'entreprises, de riverains...rassemblant des milliers de personnes prouve - s'il en était besoin !-  que ceux qui y bossent, sur divers sujets, réussissent à mettre leur nez dans le caca et à se sortir de la merde dans laquelle des responsables les y ont mis.
J'avais envie de respirer de l'air pur. Mais ça sent fort.
ça sent comme la fin d'un système, la fin de la confiance et la fin....des haricots, mais pas des VERS.
 
A la Renaissance, le pain est devenu un aliment très populaire. Les paysans cuisaient eux-mêmes leur pain, qu’ils préparaient à base des céréales qu’ils réussissaient à se procurer. Ils n’avaient donc que du pain noir. Les nobles, eux, mangeaient du pain blanc, préparé à base de farine blanche, plus raffinée, donc plus coûteuse. Par analogie, on dit d’une personne qui traverse une période prospère qu’elle "mange son pain blanc".bâtissons-l'avenir-ensemble-avec-Mme-GNON.jpg
 
Votons Mme Gnon ! Ainsi vous serez tous verts !
 
( ça marche aussi avec tous vers !)


03/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres