Maison quercynoise autoconstruite de A à Z

 

 

 

 

 

et projet d'écogîte  (projet non réalisé) http://ecogitesechoirdesarts.blog4ever.com/

 


 

Expériences architecturales et chantiers. Un peu d'histoire.

Expériences architecturales et chantiers. Un peu d'histoire.

  

Depuis notre sortie des beaux-arts à l'Institut d'Arts Visuels d'Orléans et même pendant nos premières vacances lotoises ensemble dès 1989/90, c'était "Cayenne" à aider  à la restauration et travaux de la maison familiale résidence secondaire et à la construction d'une autre maison attenante. Papinou lou bricolou, avec rien et un clou,  fut notre chef de chantier.... Nous n'avons pas cessé de faire cela depuis, entre dessins d'architectures, peintures sur le vif, observations et rêves lotois, devenus réalités. C'est ainsi que l'on fait des brouillons, essais pour devenir autoconstructeurs des années après ! Et entre temps, nous avons aussi beaucoup aidé famille, amis dans leurs propres travaux...et réciproquement. Chantiers d'apprentissage en somme !

Nous avions tout juste 18 et 20 ans...

 

 carayac-2000.jpg
Carayac, Lot. Une partie de la petite maison familiale. 2001.

 

Carayac ou comment monter des pierres, des toits, faire des joints, récupérer et démonter des tuiles sur les anciens fours à pain à mamie Simone, couler des dalles, faire des bétonnières, de la plomberie, de l'électricité, créer des espaces vivables et confortables malgré les lieux exigus...Notre histoire d'amour pour le Quercy a commencé à Carayac...et pour ma part en 1989. Le choc amoureux pour un territoire. Celui de notre cœur.

 

En 1992/1995...déjà restaurateurs...même en étant locataires.

 

Restauration d'une location dans les parties des communs d'une vieille et vaste ferme fortifiée avec pigeonnier à Douchy dans le Loiret . 

 

Avec l'accord et négociation du propriétaire des lieux, au lieu dit "le mesnil" , et voisin agriculteur céréalier qui habitait la partie noble de ce domaine,  la maison de maître au -dessus, nous avons restauré et rendu habitable  une partie de cette grande ferme pour notre usage de locataires ainsi que la grange et l'étable déserte de vaches. Ce fût notre tout premier atelier d'artistes. C'est là, avec les hirondelles, que nous avons vraiment commencé notre activité professionnelle... et que nous avons eu nos premières relations militantes et amicales auprès d'un ( gros) agriculteur de Beauce...pas vraiment écologiste ! Il désherbait la cour au gasoil et débouchait les éviers à l'acide... qui allait directement à la rivière ... et puis... quelques trous par ci par là au tractopelle pour enterrer quelques bidons et déchets... Paix à son âme, il est parti depuis et assez vite, victime sans aucun doute de ses produits.

Mais il nous a aimé et réciproquement. Il nous a aidé en nous cédant une partie de son champ de maïs traité, en bord de rivière, pour faire notre premier potager "BIO"...avec notre candeur et notre ignorance des choses agricoles...qui défrayait déjà la chronique des habitudes paisibles villageoises sans jeunesse. Nous arrosions alors nos cultures avec l'eau de la rivière en y allant puiser l'eau avec des arrosoirs. Insouciance et ignorance.

J'ai d'ailleurs récemment offert à sa veuve et notre ancienne propriétaire, mon film dédicacé "sans terres et sans reproches" ainsi qu'à sa fille., il y a de cela à peine deux ans.

Beau souvenir que ces premiers moments d'échanges et de débats ! Et ces premiers espaces de créativité, liberté, en pleine campagne en limite de l'Yonne. L'esprit d'entreprise et bucolique en même temps ! Ils étaient déjà ancrés, nos valeurs écologistes et de retour à la terre, nous, enfants de la surconsommation, enfants de la télé et de la malbouffe. Des rêves de rivières, des rêves de chemins fleuris plein la tête et plein d'espoirs.

 

mesnil-douchy.jpg
Le Mesnil.

Vue de la cour commune avec la maison de maître des propriétaires.

mesnil-douchy-atelier.jpg
Le Mesnil.

A droite, les granges et anciennes étables qui nous ont servi d'atelier d'artistes...

A gauche le lieu de réhabilitation et location devenue habitable.

 

Il faut savoir que cette partie "habitable" de ferme, assez grande, était sans cuisine, sans eau chaude, sans salle de bain, avec une immense cheminée cantou, des fenêtres avec courant d'air et simple vitrage, où le feu des allumettes s'éteignait au moindre courant d'air, aucune isolation, sans mode de chauffage...les joies des maisons anciennes avec souris, froid et humidité...  sans étage aménagé ni escalier. Mais c'était un beau lieu , celui des Bonlieu, où il fût bon vivre à observer depuis la cuisine créée (ancienne laiterie), les hérons et échassiers venus pêcher sur la rivière de l'Ouanne. Nos fenêtres donnaient sur cette rivière.  En comparaison avec les appartements d'étudiants et les "joies" urbaines sonores que nous avons toujours fuis, la banlieue parisienne promise comme seul horizon, ce fut un peu le paradis approché.

Après trois mois de travaux essentiels, nous sommes venus y habiter et avons effectué de sacrés aménagements puis nous avons fait de même pour la partie attenante - une autre maison- qui a servi de bureau professionnel locatif à la sarl Majustal paternelle dont je fus l'une des associées.

 

 

Propriétaires. Février 1995/vente 2001 :

Acquisition et restauration totale d'une ruine de longère en gâtinais datée de 1867.

 18m x 5 m...

Avant, en 1995 :

chevillon-à-l'achat-avant.jpg


 4 ans après...

Chevillon-nord.jpg
Fermette du Gâtinais restaurée, côté nord et jardin. Juillet 1999.

 

Avant, en 1995 :

chevillon-avant-facade-1995.jpg


4 ans après...

chevillon-sud.jpg
Fermette du Gâtinais restaurée, côté sud et cour. Juillet 1999.

 

De locataires, nous sommes passés à propriétaires à tout juste 24 et 26 ans respectifs. 

Des murs, un toit mal en point, sans eau, sans edf, sans huisseries, ni sols (terre battue parfois inondable),  ni système d' assainissement, ni isolation/chauffage, pour une fermette bien mal acquise avec des magouilles dont nous avons été victimes. Une drôle d'histoire de signature avec un propriétaire voisin qui n'était pas vraiment propriétaire avec une clause de substitution et des faux papiers d'agence véreuse... pas grave, c'est l'expérience du monde malhonnête qui rentre. Aucun appel à artisans rémunérés, quelques coups de mains d'amis, famille ou de contacts artisans amis pour la rendre "habitable minimum vital" les trois premiers mois : nous avons relevé le défi.

 

Par notre profession, nous avons connu et lié amitié  avec des menuisiers, électriciens, maçons, architectes d'intérieur designers et qui ont bien voulu nous prodiguer quelques conseils et démonstrations, des coups de mains ponctuels et charge à nous de nous débrouiller ensuite ! 

 

Plus de 200 m2 entièrement rénovés avec goût de l'ancien, tomettes en terres cuites, briquettes, colombages, décors muraux, pochoirs, meubles peints, etc... en à peine 6 années et en autofinancement pour les travaux.

A cette époque, nous donnions déjà des cours de dessin dans une association que nous avions créée "Les ateliers du Huil'art" et avions une bonne clientèle pour notre entreprise "Vitramine".

 

 cuisine-chevillon.jpg
Fermette du Gâtinais restaurée, cuisine dans la partie basse goutte. Juillet 1999.

 

 

Autoconstructeurs. 2004 à aujourd'hui :

 

Départ définitif du Loiret en 2001 pour s'installer dans le LOT ( enfin!) à la recherche d'une maison ancienne.

Nous avons posé nos meubles et valises pendant quelques années à Carayac, effectuant de nouveau des travaux dans la petite maison familiale puisque la spéculation immobilière et le peu d'offres ne nous laissaient pas l'occasion d'accéder à nos désirs de vieil ensemble quercynois à restaurer.

 

 

img264.jpg

 

Démarches, projets, espoirs, déceptions, malhonnêteté encore...

Nous avons donc changé d'idée : "trouver un terrain et construire nous-mêmes notre "fausse" vieille maison" neuve écolo. Ne comptons que sur nous ! Pas de crédit pendant 25 ans !"

Conception bioclimatique, avec étude en géobiologie et matériaux écologiques ET économiques...

 

Et aujourd'hui nous habitons dedans, sans regrets ! Grâce à une belle rencontre : papi Jeannot qui nous a vendu ce 1 hectare et demi, son causse pour vaches et tabac, perdu sur les hauteurs de la majestueuse vallée du Célé. C'est devenu un habitué de notre lieu avec visites régulières et je crois qu'il est assez fier de nous avoir permis de réaliser et monter pierres par briques, poutres par tuiles, d'épis de faitage en grès en sculptures sur pierres, cette maison d'artistes qui est devenue notre plus grande oeuvre utile et engagée...

 

Il nous a fallu un an et demi pour concevoir entièrement de a à z NOTRE maison, obtenir permis de construire, bâtir et acheter les matériaux avec le solde de notre vente de fermette du Loiret. Faire avec l'argent qu'on avait et recommencer en plus une clientèle, réinventer notre activité professionnelle respective. Chose faite avec notre atelier.

 

Beaucoup de visiteurs pensent que nous avons restauré une maison ancienne et si on ne montre pas les albums photos ...

 

 En vidéo : le chantier résumé....Visionnez le petit clip rapide "les bâtisseurs du Célé" ! C'est en images !

Droits réservés, photo Stéphanie Muzard Le Moing. Archives personnelles.

Clip diaporama sur le parcours de deux artistes bâtisseurs en Quercy avec appel à soutien pour leur nouveau projet écotouristique et éthique : "le séchoir des arts", écogîte.

Contact : le blog provisoire "écogîte le séchoir des arts" adresse à la fin du clip ou atelierdesmuses (at) wanadoo.fr. / studiolot(at)hotmail.fr  Conception : www.latelierdesmuses.com. Tous droits réservés, Août 2013. Musiques : Steve Shehan avec son aimable autorisation amicale ( comme toujours!). Safar productions et éditions.  Durée: 6 minutes.

 

 

 

 

Pour la petite histoire et cv rapide résumé en dates clefs (!) :

 

1992 : sortie des beaux arts  Institut d'Arts Visuels d'Orléans diplômés avec mention en arts graphiques et communication ministère de la culture et de la communication DNAT ( diplôme national d’art et technique)

1994 : l’atelier de création « vitramine » sous le nom de Laurent, affilié à la maison des artistes. Stéphanie conjoint collaborateur non reconnu car ça n’existe pas dans le statut des artistes.

 

Octobre/novembre 1994 : Achat et emprunt de la 1ère « maison » (ruine)

 

1997/2000 : cours et création association « les ateliers du huil’art » Stéphanie comme salariée de l’association

2000 : naissance 1er enfant

Vente de fermette entièrement restaurée dans le Loiret.  

2001 : départ du Loiret et arrivée définitive dans le LOT, avec 1 bébé et plus de clientèle laissée dans le Loiret de l’Atelier de création « Vitramine » , 2 ans de recherche maisons anciennes infructueuses

2003 : création de l’Atelier des Muses

octobre/novembre 2003 : visite et achat du terrain en zone NB avec CU ,  eau mais pas EDF,

 

dans l’hiver 2003 : création, conception de la maison/ et obtention permis de construire

achat de grue de chantier, 1 vieux tracteur et matériel avec budget de la vente de la fermette.

mars 2004 : début des travaux terrassement et de la construction

13 mai 2004 : pose 1ère pierre.

 anvier 2005 : charpente toiture, aménagement intérieur > emménagement  fin 2005

avril 2006 : fondation et construction du bâtiment atelier

octobre 2006 : naissance du petit frère

 

2006/2007/2008/ l’atelier des muses : tournage 1er film engagement écologiste ( d’urgence : OGM)/ Laurent travaux, conceptions de maisons jusqu’à aujourd’hui

2009/2011 parcours du film projections débats en France jusqu’au PE à Bruxelles/constitution  réseaux/création de l’association Ruralimages

2010 à aujourd'hui : début tournage projet du coq à l’âme ( comité de parrainage 17 personnalités encore en cours, exposition confidences pays’âmes ( soutenu par parc naturel et région)

2011/2012/ 2013 : lutte contre gaz de schiste au niveau national et local,  engagement politique candidatures ( municipales 2007/ régionales/ cantonales) et nombreux tournages, films, créations militantes travail bénévole et altruiste…dont « la gaz trop de Cahors » et « les terroristes écolos »

 Stéphanie a rejoint la carte et charte des initiatives éthiques Etika Mondo.

Etika Mondo logo FR.jpg

 

 

 

 

Se rendre sur les sites et blogs :

Laurent :

http://atelierdecor.over-blog.com/

 

Stéphanie :

 

L'artiste :

http://www.latelierdesmuses.com/

https://www.facebook.com/ExpoItineranteConfidencesPaysames?ref=hl

 

Filmographie :

http://sansterresetsansreproches.fr/

https://www.facebook.com/pages/Sans-terres-et-sans-reproches/135359863185068

 

http://www.ducoqalame.fr/

https://www.facebook.com/pages/Du-coq-%C3%A0-l%C3%A2me/159898950719468

 

http://www.dailymotion.com/babkicoule#video=xynfqj

 

Associatif culturel :

http://www.ruralimages.fr/

https://www.facebook.com/pages/Ruralimages/136319949776263

 

La citoyenne artiste engagée :

 

https://www.facebook.com/pages/St%C3%A9phanie-Muzard-Le-Moing-artiste-auteur-r%C3%A9alisatrice-engag%C3%A9e/121022564641339

 

http://paroledecitoyens.blog4ever.com/

 

Bonnes visites !



10/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres