Le tailleur de pierre

Le tailleur de pierre

 

Tailleur de pierre, tu nous as entaillé le cœur.

Pourtant solide comme un rock, tendre comme le gypse

Tu nous as donné de trop courts bonheurs et soudain cet énorme malheur

Silex tranchant, marbre du deuil, à jamais tu t’éclipses

Fini ! Parti en poussières ta joie de vivre.

Plus qu’un souvenir où résonne encore l’éclat de tes rires.

Nous avions en commun l’amour d’une amie, l’amour d’un pays, et la bonhomie.

Nous t’emporterons avec nous dans le Lot, le Quercy.

Que nous aurions tant aimé partager ces moments d’ivresse,

Ces roches blondes que la lumière caresse !

Le destin tragique nous vole ces instants magiques.

Biensûr, nous pensons à tes proches, au petit Théo,

Il reste un bleu à l’âme, des cœurs gros…tu es parti trop tôt.

Désormais, un bloc de taille manque à l’édifice, Adieu, Eric…

 

Dimanche 17 décembre 2000.



10/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres