Colette

 

Colette

 

Mamie Colette…vous voilà partie…

Vous reposez au creux de cette terre que vous avez chérie.

Emportez, avec vos souvenirs passés,

Notre amitié que vous avez su adopter

 

Qu'il était  sympathique, le temps suspendu,

Aux heures de nos visites autour d'un café moulu

Nous garderons une femme forte et courageuse en mémoire

Parfois rude comme le sont les paysages de ce terroir

Mais passés votre porte, nous nous sentions amis

Nous partagions ensemble nos petits soucis

Au son de la comtoise, quelques œufs pour midi

Nous repartions ravis : vous nous avez conquis…

 

Un beau soir,

Vous vous êtes endormie

Sans nous dire au revoir,

C'est peut-être mieux ainsi.

Que la paix règne à jamais

Sur votre chemin bien rempli.

Colette, on vous aimait,

La comtoise au salon

Tinte encore ses heures

Mais votre salut sur le perron

Manquera à nos petits bonheurs

 

Mille pensées à Denis, Gervaise et Gaspard

Toutes nos condoléances, janvier 2004


10/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres